Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 janvier 2012 4 19 /01 /janvier /2012 23:16

Copie de LEDSJ[1]Le 20 Juin 2009, nous avons procédé à la fondation et à l’allumage des feux de la  R\L\Les Ecossais de Saint-Jean à l’Orient de Hyères les Palmiers.

 

        Sa particularité outre le fait  qu’elle inaugure un nouveau temple dans la cité, réside dans sa fondation en temps que loge fille de la R\L\La Lumière Ecossaise à l’Orient d’Ollioules. »

 

        Ce particularisme est en fait une tradition qui remonte aux origines de la maçonnerie spéculative, et qui permettait la multiplication des loges sur un territoire, alors même que les Obédiences, organisations associatives de nature administratives, n’avaient pas encore occupé et structuré le paysage maçonnique.

        Habituellement c’est l’obédience qui crée à l’aide de quelques frères dispersés, une loge de plus, en la reconnaissant. Ici c’est une Mère Loge qui crée une Loge fille par le détachement d’une partie de ses effectifs en surnombre. Une loge régulière ne peut donc qu’engendrer une loge régulière avec ses propres effectifs.

        Les effectifs de la R\L\La Lumière Ecossaise allaient en augmentant et la décision d’essaimer fut annoncée à la Saint-Jean d’été 2004 soit 7 ans après le passage à l’Orient Eternel du Sérénissime Grand Maître Robert Ambelain. La règle que nous avait imposé le Sérénissime Grand Maître Robert Ambelain étant de ne pas dépasser un effectif de 24 FF\sur les colonnes afin de préserver une harmonie et un travail de tous les FF\, régulier et significatif.

        De plus comme il aimait à le préciser, ce chiffre est symbolique et correspond à la règle de 24 pouces qui est dessinée sur le tableau de loge des App\

        Ce système ancien à en outre l’avantage d’éviter de créer des clans par le surnombre ou par l’ambition. Celui qui veut assumer la lourde charge de Vénérable Maître, après avoir fait ses preuves et passé les grades adéquats, doit prendre en charge la logistique et l’organisation d’une installation dans un secteur géographique différent. Il ne peut donc s’agir d’un passe-temps ou d’une frivolité propre à satisfaire un orgueil superficiel et profane d’un esprit léger. La responsabilité du nouveau V\M\est d’autant plus grande qu’il est l’héritier de toute la légitimité et de l’histoire de la Loge Mère dont il procède. C’est ici que nous abordons la légitimité et la régularité de nos loges. Il convient pourtant de rappeler les bases de la maçonnerie qui sont parfois oubliées par certains :

« Trois la gouvernent, Cinq la composent, Sept la rendent Juste et Parfaite »

 
       
Ainsi comme le précise Oswald Wirth dans son « Livre du Maître » :

« L'indépendance des Loges et la souveraineté des Maîtres s'affirment dès la fondation de l'atelier. Celui-ci se constitue de par la volonté des Maîtres qui se sont unis en vue de la création d'un nouveau foyer de vie maçonnique.

Ces Maîtres exercent en cela un droit imprescriptible de la Maîtrise et ce sont eux qui légitiment la Loge qu'ils fondent, sans qu'ils aient d'autorisation à solliciter de personne. »

        Que la Loge ainsi créée décide ou non par la suite de s'affilier à une Obédience constitue un évènement tout à fait secondaire. Il s’agira pour elle de conserver la totalité de sa souveraineté ou d’en déléguer une partie à l’organisation.

        Aucun texte n’oblige une Loge Maçonnique à être "souchée" sur une association Loi 1901, même si cette situation peut paraître souhaitable au niveau de la gestion du groupe et des problèmes d’assurance. Une Loge maçonnique ne doit pas devenir une association profane. Une Loge maçonnique est et doit rester un groupe de recherches initiatiques, travaillant à " couvert" sur des sujets symboliques et traditionnels.

        La L\Fille réputée « juste et parfaite », étant une loge par essence dépendante de la L\Mère il convient d’en apprécier la régularité.

        Nous rappelons à cet effet que cette L\Mère fut fondée en 1982 d’abord sous forme de triangle, régulièrement formé et dûment contrôlé par la G\L\T\S\O\ devenue la G\L\T\S\en vertu d’un mandat consenti par le Sérénissime Grand Maître Roger Santelli.

        En 1983, la L\devient « juste et parfaite » suivant les critères requis par l’Ordre et sous l’intitulé « L’Arche d’Alliance », elle travaille au RER. On constatera sans effort particulier que la filiation des origines de la L \Mère est bien régulière.

        Nombre d’entre nous à cette époque avaient déjà un intérêt, pour ne pas dire une admiration, pour les travaux de Robert Ambelain (auteur de 42 ouvrages, sur l’ésotérisme en général et la Franc-Maçonnerie en particulier, et par ailleurs ancien G\M\M\du Rite Ancien et Primitif de Memphis Misraïm). Ceci explique que la L\dans son ensemble le 10 octobre 1983 rejoigne les rangs de  la G\L\M\M\sous le nom de « Maat ». Une patente est délivrée à cet effet par le S\G\M\ Robert Anfonso 95e par mandement du S\ G\M\ Gérard Kloppel.

        Puis à la demande de Robert Ambelain nous le rejoignons à nouveau en 1991 pour participer à la création de la Grande Loge du Rite Ecossais Primitif.         Le 20 décembre 1991 la L\dans la totalité de ses effectifs est intégrée suivant patente signée de Robert Ambelain, sous le vocable « La Lumière Écossaise ».

        Avec Dés\Arn\en tant que G\M\ pour le Sud de la France, nous participâmes au développement de l’Ordre par l’allumage des feux de plusieurs Loges dont la R\L\ "Les Ecossais Fidèles"  à l’Orient de Toulouse. La vie maçonnique étant parfois le reflet de la vie profane et Robert Ambelain n’ayant plus tout à fait la maîtrise de la Grande Loge qu’il avait créée, celle-ci tomba en désuétude, les loges adhérentes quittant ses rangs.

        Le V\M\Dés\Arn\resta fidèle jusqu’au bout et conserva son titre de G\M\pour le Sud de la France du Rite mais aussi de la Grande Loge puis fût le dernier GM nommé suivant patente dûment signée par Robert Ambelain.

        La dichotomie de la patente distinguant l’organisation administrative « G\L\ » d’un coté, et rite initiatique de l’autre fait que l’organisation étant tombée par absence de membre, Dés\Arn\ resta à notre connaissance le dernier Grand Maître en loges symboliques du Rite Ecossais Primitif. Il reste à ce jour actif en temps que V\M\de la R\L\La Lumière Ecossaise, et surtout non radié par Robert Ambelain.

        La G\L\ désormais sans objet, « La Lumière Écossaise » resterait ainsi la seule loge qui pratique sans interruption le Rite Ecossais Primitif dans les formes prescrites par Robert Ambelain sans ajout ni déformation et avec la bienveillance de ce dernier.

        Robert Ambelain passe à l’Orient éternel le 27 Mai 1997 en ayant laissé quelques mois avant, à Dés\Arn\et aux FF\de la L\ quelques témoignages de son affection. Il est à noter qu’il confia à un FF proche de lui la Grande Conservation du Rite.

        Cette authenticité des origines et cette filiation directe et non rompue avec Robert Ambelain constituent un véritable trésor qui ne saurait se comparer à l’éventuelle recréation à l’aide de membres radiés, d’un ersatz ronflant d’une G\ L\où l’influence spirituelle de l’ancien G\M\ est de toute façon absente.

 

        Pour être régulier, il faut l’être jusqu’au bout. Nous avons ainsi le privilège de la continuité, de la filiation directe et non interrompue de Robert Ambelain qui nous a toujours épaulé, et nous sommes certains que la Loge Mère et la Loge Fille sont le réceptacle légitime et naturel, l’athanor de l’influence spirituelle de Robert Ambelain et de ses prédécesseurs, dans l’exercice rigoureux du Rite Ecossais Primitif.

Partager cet article

Repost 0
Published by ecossaisdesaintjean - dans HISTOIRE

Présentation

  • : Le blog de ecossaisdesaintjean
  • Le blog de ecossaisdesaintjean
  • : Site de publication et de recherche en franc maçonnerie. Le symbolisme et l'histoire y sont étudiés ainsi que la rituelie comparée. le Rite ecossais Primitif et son symbolisme y sont décrit. Le blog est ouvert, les planches de différents rites sont acceptés
  • Contact

La Revue du Maçon (RDM)

La Revue Du Maçon (RDM) publie regulièrement les morceaux d'architectures et les planches sur les thèmes des symboles , des mythes et de la tradition, véritables bases de toutes démarches initiatiques. Le franc-maçon éclairé en son for intérieur par la valeur et le sens universel des symboles est alors apte à agir dans son environnement.

"La recherche symbolique reste la valeur de base de toute démarche humanisante".

http://www.glsrep.org/article-la-revue-du-ma-on-123848203.html

Rechercher

">

Commander la Revue Du Maçon

commandez la RDM 

Etudes Récentes

  • Lumière reçue, entrevue et ressentie
    Mon ressenti en Loge: <> JUNG Je fus conduite ici, parmi vous mes chers frères et sœur par la recherche de la lumière, de la connaissance....
  • II ème Partie/ Dévoilement hypostatique en loge et la perception du maçon.
    Nous abordons la deuxième partie de l'étude "Dévoilement, hypostase et Principe". Le voile est un symbole qui opère une rupture, une séparation du monde des apparences permettant une projection imaginaire et un franchissement. Il n’y a pas de voile qui...
  • Dévoilement, hypostases et Principe
    Influence du dévoilement sur la perception du réel en loge La loge est un lieu de convivialité horizontal et vertical. C’est un creuset, un lieu de « croisement » d’une fraternité horizontale qui se confronte au sacré vertical par la ritualisation du...
  • Le voile est levé
    « Le voile est levé… » Depuis plusieurs années, j’officie en tant que F :. M :. des C :., au sein d’autres ateliers de la GLSREP. Il y a deux moments de la cérémonie qui sont pour moi particulièrement marquants et puissants : c’est lorsque d’une manière...
  • L'acclamation écossaise - deuxième partie
    L’acclamation écossaise : Sémiotique élargie de la geste acclamative commune : Dans la suite de notre première partie, il convient d’entrevoir dans l’acclamation écossaise autre chose qu’un mot à traduire. Nous tenterons d'élargir notre champ exploratoire....
  • L'acclamation écossaise- Premiere partie.
    L’acclamation écossaise : Le souffle clanique et l’essence en partage Bien des auteurs maçonniques ont écrit sur la signification de l’acclamation écossaise et ses différentes variantes. Leur démarche était de rechercher un sens lié à l’origine étymologique...
  • Le Centre, l'Agarttha.
    L’Agarttha ou le centre du monde Du Centre et des centres : Si les mythes sont éternels, c’est qu’ils fondent une réalité « cachée ». Cette réalité cachée que nous cherchons dans le monde n’est nulle part ailleurs que dans les tréfonds de notre conscience,...
  • L'apport de Guenon à la demarche du franc-maçon
    « APPORT DE L' ŒUVRE DE RENÉ GUÉNON DANS LA DÉMARCHE DU FRANC-MAÇON » suivi de "CONTRIBUTION A LA VIE ET A L’ŒUVRE DE RENÉ GUENON" "Permettez-moi d’offrir ce travail de recherche à celui qui m’a aidé à découvrir René Guénon, au TVF Cl.°. Grel.°.". D’aucuns...
  • La Voûte Etoilée
    La Voûte Étoilée (...) Ainsi, l’une de nos premières tâches au sein de notre Temple, fut de construire la Voûte et, avec le recul, le début de beaucoup d’interrogations fussent-elles conscientes ou inconscientes. Plusieurs possibilités s’offraient à nous,...
  • Le Cabinet de Reflexion
    Le décorum du Cabinet de Réflexion Seule et immobile, l’ambiance est alors propice à l’introspection. Ce cabinet, qui se trouve sous terre et dans une semi-obscurité, représente un caveau dans lequel va mourir le vieil homme et, de par la présence de...