Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juillet 2015 3 29 /07 /juillet /2015 19:13

 

Etude du tarot d’Oswald Wirth – Le Tarot d’un point de vue maçonnique

1/ Le tarot d’un point de vue global

Avant-propos

Dans cette étude, notre but est de présenter, dans une première partie, le Tarot de manière globale afin d’éveiller la curiosité de ceux qui ne connaissent pas ce sujet, puis dans un second volet de manière plus approfondie concernant les 22 arcanes majeures. La différence que peux apporter mon travail sur un sujet souvent abordé est ma vision, mon point de vue et plus particulièrement le point de vue d’un F :. M :. Qui utilise certains outils symboliques.

Le Tarot d’Oswald Wirth

J’ai pris (et c’était une évidence) pour référence le tarot proposé par Oswald Wirth. Il est parfois rapporté comme tarot maçonnique, mais il n’est en rien maçonnique si ce n’est que son auteur a été un F :. M :. auteur de nombreux ouvrages de référence. Le Tarot détient un grand nombre de symboles partagés par la F :. M :. spéculative, c’est le seul point de rattachement que l’on peut sérieusement lui donner. La richesse du Tarot d’Oswal Wirth tient au travail de précision qu’il a apporté sur certains symboles, sous l’influence notoire de Stanislas de Guaita.

Généralités et origines du Tarot

Le tarot d’Oswald Wirth se rapproche dans son architecture du tarot dit « de Marseille », ou tarot Grimaud du nom de l’éditeur qui l’a rendu populaire. Le tarot n’a pas été créé à Marseille, mais il se trouve qu’au début du 20e siècle, quand ce jeu de cartes s’est ouvert au plus grand nombre, la référence a été le tarot édité à Marseille qui est devenu par extension tarot de Marseille.

Il existe des centaines de tarots très différents, tous plus ou moins inspirés les uns des autres, comme le Tarot Jungien - Wang, le Tarot Bohémien - Papus, Le tarot Visconti-Sforza qui est le plus ancien connu (XVe siècle), le Tarot Charles VI (Nord Italie XVe siècle) etc. L’artiste S. Dali a présenté son propre tarot. Notre F :. Dam :. Cha :. a proposé une étude très complète dans un ouvrage ( Les XXII lames hermétiques du tarot divinatoire ) en se référant au tarot de Robert Falconnier, tarot aux lames d’inspiration Égyptienne.

De manière certaine, on retrouve le tarot dans les cours des princes italiens au XVe siècle et notamment dans celle des Visconti-Sforza. Puis il fait son apparition à la cour du roi de France. Mais cela n’était pour eux qu’un jeu de cartes, le tarot qui est encore pratiqué aujourd’hui. Cela fait partie de l’anecdote, car la richesse du tarot est ailleurs. De tout temps les plus grands chercheurs hermétiques s’y sont intéressés.

Eliphas Lévis écrit : « nous croyons que le tarot est l’ouvrage d’Hermès (Thot). C’est la clef de voûte de tout édifice des sciences occultes. Il existait avant Moïse et les prophètes et G. Postel le nomme la Génèse d’Héoch » (Dogme et rituel de la haute magie- Eliphas Lévis).

Bien plus qu’un livre sacré, le tarot représente le résumé de la somme des traditions primordiales. Le tarot n’est pas une invention mais bien une transmission ancestrale. Comme toujours dans un tel cas, il n’est pas possible de connaître la source de cette tradition. Qui l’a utilisé pour la première fois ? Quand ? Où ? À toutes ces questions, il nous est impossible de répondre. Nous pouvons cependant trouver des indices pour nous guider.

Premièrement, par la façon de nommer ce jeu : TAROT ou TARO. « L’Enchiridion du pape Léon III forme en Grec le mot TARO ; en latin Rota (roue), en hébreu Torah (livre sacré). On y retrouve les 4 hiéroglyphes du Tarot soit l’épée (J), le denier (O), le bâton (T), la coupe (A) = JOTA. Taro = Dieu, Rota = Vie ou Roue, Tora = Livre sacré. En Egyptien : Tar = voie ; Ro = Royale ; Taro = Voie Royale. » (Numérologie et kabbale – Eliphas Levis).

Prenons cela comme des indices sur l’origine du tarot. Il prend racine dans les traditions égyptiennes, grecques et Hébraïques. Le Tarot est-il d’origine égyptienne ? Il fait en partie référence au livre sacré de Thot, qui sera reprise par Hermès Trismégiste sous l’appellation Corpus Hermeticum. Le dieu Thoth, selon la croyance égyptienne, fut identifié à Hermès par les Grecs.

Autre indice, le terme arcane dont le Larousse donne la définition suivante : « arcane : n, m ; toute opération hermétique dont le secret ne doit être connu que des seuls initiés ».

Comme je l’ai dit précédemment, rien n’est moins sûr en ce qui concerne l’origine. Cependant, en considérant que les traditions successives ont repris les références précédentes, tel un gâteau de mille-feuille, si la dernière couche semble la plus aboutie, la première couche a délimité sa forme et permet au gâteau de tenir debout…

Comment transmettre au mieux un secret ? En le rendant illisible aux non-initiés. Je ne peux pas m’empêcher de comparer les cartes du tarot divinatoire avec le tableau de loge des temples maçonniques, tous les francs-maçons savent que le secret réside dans le fait que, même s’ils sont dévoilés aux profanes, les tableaux de loge ne peuvent pas être entièrement compris car il faut avoir vécu l’initiation, vivre le rituel, pour en expliquer le sens et l’essence. Il en est de même pour le tarot qui possède un savoir qui se transmet.

Le tarot est un jeu de 78 cartes réparties en deux parties. Les arcanes, cartes ou lames, mineurs au nombre de 56 et les arcanes majeurs au nombre de 22.

Les 56 arcanes mineurs sont divisés en 4 degrés hiérarchiques imagés (ou couleurs), représentés par ce que l’on appelle les hiéroglyphes du Tarot que sont les bâtons, les coupes, les épées, et les cercles ou deniers.

Batons, Image du Père

Batons, Image du Père

Coupes, Image de la Mère

Coupes, Image de la Mère

Epées, Image du Fils

Epées, Image du Fils

Deniers, Image de la tri-unité

Deniers, Image de la tri-unité

Ils sont de manière hiérarchique du plus petit au plus grand composé des nombres de 1 à 10 puis valet, cavalier, dame, roi. Les chiffrés et les honneurs.

On peut considérer que 10 fait référence à la Tétraktys pythagoricienne. Valet, cavalier, dame, roi font référence à la hiérarchie de la noblesse médiévale.

Les 4 degrés font référence aux quatre éléments, aux quatre points cardinaux, au père, à la mère, au fils et à la trinité.

 

Dans la culture collective

Dans l’imaginaire collectif, le tarot est associé à la divination et aux peuples nomades tziganes ou gitans. Pour quelle raison ? Selon mon point de vue, c’est tout simplement parce que la transmission orale, qui était l’apanage de toutes les sociétés au moyen âge, perdure encore de nos jours dans ces peuples, ce qui est tout à leur honneur. Pour connaître la signification du tarot, il faut avoir été initié dans des domaines où la tradition orale est primordiale. Le tarot est un livre ouvert sur les symboles d’une richesse immense qui peut être interprétée par un illettré ! En faisant référence à une symbolique imagée, il n’est point besoin de savoir lire pour comprendre le tarot.

Dans la culture occidentale, ce sont des cherchant du XIXe siècle qui ont permis la transmission de ce savoir, et notamment Oswald Wirth à travers son livre qui fait référence en la matière : « Le Tarot imagier du Moyen-âge ».

Le tarot fait aussi appel à l’intuition : tout ne peut pas s’acquérir dans les livres.

Le tarot dans son ensemble peut être abordé comme une somme symbolique.

 

Tarot et divination

Je n’aborderai pas ce domaine car il s’agit d’un sujet à part entière. Je peux dire tout de même que le tarot est utilisé comme oracle permettant de prévoir l’avenir. Par des tirages, généralement compris entre 4 et 7 arcanes, les combinaisons exposées interagissent entre elles et permettent de répondre à une question. Les cartes, selon l’endroit où elles sont placées, selon les cartes précédentes ou suivantes, possèdent des sens différents. Les combinaisons sont innombrables et l’art du tirage réside dans l’expérience du « voyant » et par son intuition.  Mais l’intérêt du Tarot réside selon moi dans son sens Divin plutôt que son pouvoir Devin.

 

Du tarot à la pierre cubique à pointe

Les 22 arcanes majeurs sont à associer à l’alphabet hébraïque. On considère que le terme tarot s’applique aussi quand on désigne ces seules 22 cartes. Dans le tarot d’Oswald Wirth l’alphabet est représenté sur les cartes, ce qui n’est pas le cas en général dans les autres jeux (même si l’alphabet est suggéré par leur nombre : 22). Cela veut certainement indiquer que son auteur a voulu mettre en avant cet aspect du tarot. En ce qui concerne ce chiffre de 22, on peut une fois encore, prendre en référence la Tétraktys Pythagoricienne associée au Carré de quatre ce qui nous donne une représentation en deux dimensions de la pierre cubique à pointe. Sois 12 plus 10 points soit 22 points comme ci-dessous :

Le Tarot et le point de vue maçonnique (1ère partie)

En passant au volume de cette figure, on retombe sur 78 points et la pierre cubique à pointe à mettre en parallèle aux 78 cartes du tarot complet.

.

Géométrie des arcanes

Les lettres hébraïques sont des hiéroglyphes géométriques. Cela nous donne une indication sur l’ordre dans lequel nous pouvons aborder la classification du tarot. Pour exemple, la lettre Aleph, unité numérale, est figurée dans le tarot par le bateleur. Sur la table, on y retrouve la coupe, les deniers, l’épée et porte dans sa main un bâton. C’est l’Alpha, le commencement de tout.

La forme du personnage reprend la forme de la lettre Aleph. א

Le Tarot et le point de vue maçonnique (1ère partie)

Les lettres hébraïques sont déterminées géométriquement par le pentacle nommé : le plan d’Éden ou plan du paradis terrestre. Pour toutes les cartes du tarot, on retrouve la même logique : la géométrie de la lettre se retrouve dans la géométrie de l’image de la carte. La signification de la lettre est en accord avec la signification de la lame du tarot.

La force et la magie du tarot viennent du croisement de ses références. Il fait appel à la numérologie, à la géométrie, à la kabbale, à l’astrologie, à la symbolique dans son ensemble. Il prend ses sources dans la mythologie égyptienne, grecque, romaine, Chrétienne, Moyenâgeuse. Les combinaisons sont innombrables, c’est bien là que réside toute la difficulté de la compréhension de ces 78 cartes et plus spécialement de ces 22 arcanes majeurs. Mais cela en fait aussi toute sa richesse. 

 

 

 

Les 22 arcanes majeurs

Les 22 arcanes majeurs ont donc un nombre, une lettre hébraïque, un nom et une image.

 

Le Tarot et le point de vue maçonnique (1ère partie)

Selon le principe évoqué précédemment on peut classer les 22 arcanes en suivant l’alphabet hébreu comme suit :

I - Le Bateleur : aleph : א

II - La Papesse : beth : ב

III - L’Impératrice : gimel : ג

IIII - L’Empereur : dalet : ד

V - Le Pape : he : ה

VI - L’Amoureux : vav : ו

VII : Le Chariot : zayin : ז

VIII : La Justice : het : ח

VIIII : L’Hermite : tet : ט

X : La Roue de la Fortune : yod : י

XI : La Force : kaf : כ

XII : Le Pendu : lamed : ל

XIII : L’arcanne sans nom : mem : מ

XIIII : La Tempérance : nun : נ

XV : Le Diable : samech : ס

XVI : La Maison Dieu : ayin : ע

XVII : L’Étoile : pe : פ

XVIII : La Lune : tsade : צ

XVIIII : Le Soleil : qof : ק

XX : Le Jugement : resh : ר

Le Fou : shin : ש

XXI : Le Monde : tav : ת

 

Vous noterez qu’un arcane ne possède pas de nombre (le fou) et se place dans l’alphabet entre l’arcane XX et l’arcane XXI (elle est la 21e lettre de l’alphabet). Il existe des divergences quant au placement de cette carte. Il faut savoir que la place des lames, qui semblent leur aller comme un gant aujourd’hui, ont pour un grand nombre évolué dans les différents Tarots connus jusqu’à ce jour. L’arcane XIII n’a ni nom, ni lettre hébraïque, on l’appelle donc : l’arcane sans nom. Parfois on lui donne le nom de « La Mort ». Mais par superstition, ou peut-être parce que l’on ne peut pas le nommer, il est dit : « arcane sans nom ». Quant à la lettre absente (mais suggérée) mem, מ elle signifie : ce qui est à la fois révélé et caché. On comprend pourquoi elle n’apparait pas.

 

Unions, analogies et contraires

Il y a d’autres indices révélateurs des secrets du tarot. Oswald Wirth dans « le tarot imagier du moyen-âge » propose de concevoir le tarot en roue, ce qui me paraît le concept le plus explicatif. Oswald Wirth symbolise le fou en 0 et le place entre le monde XXI et le bateleur I comme ci-dessous.

Le Tarot et le point de vue maçonnique (1ère partie)

Ce schéma permet de mettre l’accent sur les points cardinaux du tarot. On voit que le jeu se compose de deux arcs de cercle allant du 1 au 11 puis du 12 au 0. En les exposants à plat sur deux lignes ont peu voir des liens « aériens » unissant les arcanes, les analogies et les contraires qui s’en dégagent, des pendants entres les lames. 1 et 0, 2 et 21, etc.

 

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

0

21

20

19

18

17

16

15

14

13

12

 

 

 

Par exemple le 1 - le Bateleur - homme intelligent et adroit, un magicien - et le 0 le fou - homme insensé, marchant au hasard, sans savoir où il va forment un couple contraire. Mais si l’on va plus loin dans l’analyse du fou, il peut représenter à l’inverse de l’être insensé, le sage qui n’a plus aucune attache avec le monde de la matérialité et se moque bien de son apparence.

Ce contraste existe entre chaque arcane de manière plus ou moins marquée. Cela tente de prouver que ces deux moitiés du tarot s’opposent et se complètent (dans leur interprétation). Cela rappelle sans conteste la signification du symbole (rapproche les opposés). Pour donner une analogie dans la loge maçonnique, pensez à J. et B.

Les 22 arcanes forment 11 couples et 9 tétrades.

S’il existe un axe horizontal il existe un axe vertical tout aussi révélateur. Il se situe sur les arcanes 6 et 17 comme ci-dessous.

 

 

ACTIVITÉ

 

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

 

        Préparation                                                                   Application

        Théorie                         Transition                                  Pratique

        Étude                                                             Mise en œuvre

0

21

20

19

18

17

16

15

14

13

12

 

PASSIVITÉ

 

Alphabet, numérologie et kabbale

Il est primordial pour un franc maçon d’utiliser l’alphabet hébraïque. Au début du XIXe siècle, les instances maçonniques attiraient l’attention des frères sur la bonne connaissance de l’alphabet hébreu. En ce qui concerne la correspondance des 22 lettres hébraïques et le tarot, c’est Eliphas Lévis, grand maître Rose Croix, qui fit le premier ce rapport reproduit par Oswald Wirth. Ce dernier propose une approche ternaire des 21 lames en mettant de côté le fou qui n’a pas de nombre et qui joue un rôle particulier dans le jeu. Il rapproche les lames en 7 ternaires et 3 septénaires de manière suivante :

        

 

ACTIF

 

 

1

 

4

 

7

 

10

 

13

 

16

 

19

 

ESPRIT

 

INTER-MÉDIAIRE

 

 

2

 

5

 

8

 

11

 

14

 

17

 

20

 

ÂME

 

 

PASSIF

 

 

3

 

6

 

9

 

12

 

15

 

18

 

21

 

CORPS

 

 

 

ACTIF

 

 

1

 

4

 

7

 

10

 

13

 

16

 

19

 

ESPRIT

 

INTER-MÉDIAIRE

 

 

2

 

5

 

8

 

11

 

14

 

17

 

20

 

ÂME

 

 

PASSIF

 

 

3

 

6

 

9

 

12

 

15

 

18

 

21

 

CORPS

 

 

Dans cette démonstration, Oswald Wirth précise que « la construction du tarot est fondée sur l’antique science des nombres ». (O.W. - Le tarot des imagiers du moyen âge).

O.W. met également en concordance les 18 premiers arcanes distribués en deux triples ternaires comme suit :

 

 

 

10

 

13

 

16

 

11

 

14

 

17

 

12

 

15

 

18

 

 

1

 

4

 

7

 

2

 

5

 

8

 

3

 

6

 

9

 

En concordance avec les 10 séphirot

  1. KETHER
  2. C’HOCMAH
  3. BINAH
  4. C’HESED
  5. GEBURAH
  6. TIPHERETH
  7. NETSAH
  8. HOD
  9. JESOD
  10. MALCUT qui ramène la multitude à l’unité

 

 

Il n'est pas étonnant quand nous apprenons que sephirot signifie nombre en Hébreux, et « révèle les mystères de la création en expliquant comment la multiplicité découle de l’unité » (O.W. - Le tarot des imagiers du moyen âge).

 

Récapitulons

Les origines du Tarot sont mystérieuses, certains parlent de « fantasmes » maçonniques quant au rapport avec l’Égypte et le livre de Thot. Il faut rendre hommage à celui qui a ouvert la voie hermétique et ésotérique du Tarot : Elipha Levis. Il parle largement dans son ouvrage « Dogme et rituel de la haute magie » de l’importance du Tarot qu’il nomme comme « un livre, plus ancien peut-être que celui d’Henoc, qui n’a jamais été traduit et il est écrit encore tout entier en caractères primitifs et sur des pages détachées comme sur les tables des anciens » ou encore « la clef de toutes les allégories magiques » ; « le secret de l’antique initiation ». Il ne se prive pas de nommer le jeu de tarot de Bible. « Toutes les religions ont conservé le souvenir d’un livre primitif ».

Oswald Wirth nomme le tarot comme « livre par excellence, bible idéale du devin », un océan de savoir, de notions oubliées qui demandent, à celui qui le pratique, un effort de mentalisation et d’imagination devant les multitudes de combinaisons, de symboles, de références qu’offrent le Tarot.

 

J’espère avoir éveillé votre curiosité sur ce sujet et vous avoir apporté quelques indications pour mieux comprendre et aborder cette Bible ouverte sur les symboles de l’antique initiation. A suivre un travail sur les 22 arcanes majeurs et leurs rapports multiples avec les loges maçonniques.

A SUIVRE 2ème Partie prochaine parution.

15 juin 2015 – Ecossais de Saint-Jean à l’orient d’Hyères

 Chr :. MAR :.

Partager cet article

Repost 1
Published by écossaisdesaintjean - dans MORCEAUX D'ARCHITECTURE

Présentation

  • : Le blog de ecossaisdesaintjean
  • Le blog de ecossaisdesaintjean
  • : Site de publication et de recherche en franc maçonnerie. Le symbolisme et l'histoire y sont étudiés ainsi que la rituelie comparée. le Rite ecossais Primitif et son symbolisme y sont décrit. Le blog est ouvert, les planches de différents rites sont acceptés
  • Contact

La Revue du Maçon (RDM)

La Revue Du Maçon (RDM) publie regulièrement les morceaux d'architectures et les planches sur les thèmes des symboles , des mythes et de la tradition, véritables bases de toutes démarches initiatiques. Le franc-maçon éclairé en son for intérieur par la valeur et le sens universel des symboles est alors apte à agir dans son environnement.

"La recherche symbolique reste la valeur de base de toute démarche humanisante".

http://www.glsrep.org/article-la-revue-du-ma-on-123848203.html

Rechercher

">

Commander la Revue Du Maçon

commandez la RDM 

Etudes Récentes

  • Le voile est levé
    « Le voile est levé… » Depuis plusieurs années, j’officie en tant que F :. M :. des C :., au sein d’autres ateliers de la GLSREP. Il y a deux moments de la cérémonie qui sont pour moi particulièrement marquants et puissants : c’est lorsque d’une manière...
  • L'acclamation écossaise - deuxième partie
    L’acclamation écossaise : Sémiotique élargie de la geste acclamative commune : Dans la suite de notre première partie, il convient d’entrevoir dans l’acclamation écossaise autre chose qu’un mot à traduire. Nous tenterons d'élargir notre champ exploratoire....
  • L'acclamation écossaise- Premiere partie.
    L’acclamation écossaise : Le souffle clanique et l’essence en partage Bien des auteurs maçonniques ont écrit sur la signification de l’acclamation écossaise et ses différentes variantes. Leur démarche était de rechercher un sens lié à l’origine étymologique...
  • Le Centre, l'Agarttha.
    L’Agarttha ou le centre du monde Du Centre et des centres : Si les mythes sont éternels, c’est qu’ils fondent une réalité « cachée ». Cette réalité cachée que nous cherchons dans le monde n’est nulle part ailleurs que dans les tréfonds de notre conscience,...
  • L'apport de Guenon à la demarche du franc-maçon
    « APPORT DE L' ŒUVRE DE RENÉ GUÉNON DANS LA DÉMARCHE DU FRANC-MAÇON » suivi de "CONTRIBUTION A LA VIE ET A L’ŒUVRE DE RENÉ GUENON" "Permettez-moi d’offrir ce travail de recherche à celui qui m’a aidé à découvrir René Guénon, au TVF Cl.°. Grel.°.". D’aucuns...
  • La Voûte Etoilée
    La Voûte Étoilée (...) Ainsi, l’une de nos premières tâches au sein de notre Temple, fut de construire la Voûte et, avec le recul, le début de beaucoup d’interrogations fussent-elles conscientes ou inconscientes. Plusieurs possibilités s’offraient à nous,...
  • Le Cabinet de Reflexion
    Le décorum du Cabinet de Réflexion Seule et immobile, l’ambiance est alors propice à l’introspection. Ce cabinet, qui se trouve sous terre et dans une semi-obscurité, représente un caveau dans lequel va mourir le vieil homme et, de par la présence de...
  • La symbolique des outils de l'Apprenti
    Approche symbolique des outils de l’Apprenti « J’aime penser que le chemin parcouru compte plus que les buts à atteindre ». C’est la raison pour laquelle j’ai décidé, pour commencer ce travail, de me replonger quelque peu en arrière dans le cheminement...
  • René Guénon- La crise du monde moderne.
    « La Crise du Monde Moderne » de René GUENON, notes de lectures (Il s ’agit ici de notes prises au cours de la lecture de "La Crise du Monde Moderne" de René Guénon. Ces notes peuvent aider à comprendre le sens général de l’œuvre mais n ’ont pas pour...
  • Les métaux : de l'avoir à l'être.
    LES MÉTAUX - L’ABANDON DES MÉTAUX I.- C’est aujourd’hui la présentation de ma deuxième planche. Il m’a été demandé de travailler sur « LES MÉTAUX - L’ABANDON DES MÉTAUX ». J’ai d’abord cru que cela allait être relativement… aisé, avant de me rendre rapidement...